DE L'ÂGE 

DU BRONZE    

À 

AUJOURD'HUI

 

 

Si le sommet du Mt Dardon est aujourd’hui inhabité et laissé en friches, il n’en a pas toujours été ainsi ; rien qu’au XIXème siècle, le sommet était cultivé et les pentes couvertes de vignes. Des recherches archéologiques et des campagnes de fouilles, de 1965 à 1979, ont permis de reconnaître l’occupation des lieux dès l’Age du Bronze jusqu’au Moyen Age, sans oublier les périodes celtes, gallo-romaines et mérovingiennes.

 


 

         C’est l’abbé Courtépée qui, vers 1775, signala pour la première fois des vestiges de masures, des fossés, des terrasses qui laissaient deviner un ancien château. Il s’agissait alors des fortifications édifiées au Haut Moyen Age par la famille des Bourbon-Lancy. Puis J. Bulliot, en 1856, reconnut des vestiges qu’il pensa dater de la fin de l’époque romaine. X. Garenne, en 1867, fit quelques fouilles et dressa un plan (pas très précis, mais qui a le mérite d’exister). Il reconnut des enceintes extérieures et une citadelle ; selon la mode de l’époque, il y vit un plan gaulois rappelant celui de Bibracte. 

   

 
 
 
 
 
 

Les premières recherches scientifiques sérieuses eurent lieu par Henri Parriat (sous l’égide des Amis du Dardon) de 1965 à 1969. Les sondages mirent en évidence une occupation datant de la fin de l’Age du Bronze, suivie d’une importante période gallo-romaine. Les fouilles n’ayant pas pu être continuées (autorisations refusées par les propriétaires), l’auteur n’excluait cependant pas une occupation mérovingienne (découverte d'une bague).

 

  

De 1975 à 1978, trois campagnes de fouilles eurent lieu sur le sommet, principalement à l’emplacement de la citadelle, par une solide équipe américaine universitaire de Caroline du Nord et du Missouri. Les travaux dégagèrent surtout des vestiges gallo-romains (statuette de Mercure), une chapelle mérovingienne (avec son cimetière), ainsi qu’une maison forte médiévale qui semble avoir été la dernière occupation des lieux. C’est sans doute ces derniers vestiges que Courtépée signala lors de son passage dans la région.

 

 

essai de reconstitution d'un fanum gallo-romain dédié à Mercure

 

Fouilles américaines de 1978

 

Panneaux touristiques

 

Brochure éditée par l'association "Les Amis du Dardon"

12,00 euros (plus frais d'envoi 2,50 euros)

http://amisdudardon.monsite-orange.fr

 

                      

copyright Amis du Dardon
04/02/05